27 janvier 2016

Mes potes pour l'hiver ? Des compléments alimentaires trop mignons !

Salut les mouffettes,

Pardon pour l'absence prolongée, pas assez de temps, du travail qui m'occupe mais que j'aime, donc moins de temps pour bloguer.
Lors de ces mois de non rédaction j'ai tout de même croisé certaines d'entre vous qui sont venues à ma rencontre en magasin, avec qui j'ai pu échanger avec un très grand plaisir (je pense à toi Zohra et n'oublie pas tes requêtes ;)). Merci à celles (et ceux !) qui sont toujours là, tant pis pour les autres vous ne savez pas ce que vous manquez :p

Bref, vous l'aurez compris, dans le flux de la vie le blog ne peut pas être prioritaire.
Je travaille beaucoup et ma santé ne s'améliore pas des masses.

Afin de tenter de remédier à la fatigue grandissante et parfois écrasante à laquelle je dois faire face bien trop souvent, j'ai décidé de me choisir un petit panel de compléments alimentaires. J'avais déjà testé une boite qui m'avait parue pas mal, j'ai réitéré l'opération, en ajoutant des petites choses.


20160127_105351


Que l'on soit malade ou juste en carence, ça me semble être un apport intéressant, un petit plus qui permet de combler les manques. En ce qui me concerne j'ai commencé par un cocktail intelligent, créé pour les femmes (qui n'ont pas les mêmes soucis et besoins que les hommes), qui est le One Daily Women's.
Dans les grandes lignes c'est un mélange de vitamines A, C, D3, E, K, B12, B6,  Acide Folique, Calcium, Fer, Zinc, Selenium, Cuivre et Manganese.

20160127_105702

J'ai complété ça avec des capsules de Magnesium et d'autres d'Omega3.

Je me fournis habituellement chez iHerb, avec une commande et une livraison sans encombre.

Il va sans dire que ce sont des choses qui me conviennent à moi et pas forcément à tout le monde. 
J'ai choisi d'ajouter les omega 3 pour gérer un peu mieux l'endométriose (voir ici l'intérêt des omega 3) et le magnesium parce que ça m'évite d'avoir une bonne excuse pour m'enfiler une tablette de chocolat !
Les capsules sont assez grosses, donc attention à ceux qui ont du mal à avaler les gros morceaux (super classe cette phrase !) et big up aux capsules d'omega3 faites avec de l'huile de poisson, si vous avez le malheur de ne pas boire assez en l'avalant, la capsule va se coller à votre oesophage en mode saumon qui remonte la rivière et provoquer dans la matinée des remontées de goût de poisson dans la gorge, ultra sexy.

Peut être que ce n'est pas miraculeux, peut être que c'est dans la tête, mais en tout cas malgré l'état de fatigue extrême dans lequel je me suis retrouvée en fin d'année j'ai réussi à tenir et ne pas m'éffrondrer en magasin, et c'est déjà pas mal !
J'ai recommandé récemment et je vais tester le Gattilier dont on ne dit que du bien entre autres pour les soucis de SPM (je vous invite à cliquer pour lire les bienfaits). J'ai porté mon choix sur des capsules classiques

C'est donc assez naturellement que j'ai accepté de tester les compléments alimentaires proposés par PharmaNord, puisque c'est une utilisation naturelle pour moi. J'ai choisi quelque chose que je n'avais pas dans mes placards et je suis donc en cure de l'aide minceur CLA

20160127_105433

Tant qu'à prendre des compléments, pourquoi pas tester leur efficacité sur la gestion du poids, sachant que je suis au régime un peu sec depuis 2 semaines, je trouve assez logique d'associer les deux . Vous avez tout le descriptif du produit en cliquant sur le nom ou l'image.
On verra bien.

20160127_105523

 

Vous êtes adeptes des compléments alimentaires ou pas ? Et si oui, où vous fournissez-vous ?
Je serai curieuse de savoir quel pourcentage de la population a recours à ces petits plus.

 

Posté par Salvadordali à 11:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 juin 2015

Un peu de finesse avec les bijoux PD PAOLA

Salut les beautés,

 

Cette semaine je m'autorise une petite digression pour vous parler d'un de mes récents coups de coeurs.
Pas de sponso ou de partenariat, juste une découverte par hasard en égrénant les photos sur Instagram (ce lieu de perdition -_-).

PD PAOLA est une marque de bijoux.
Leur site est en anglais et en espagnol (pas en français) mais vaut la peine de regarder et de faire les conversions en terme de taille.


pd1

Je suis donc tombée par hasard sur ces bijoux, comme je le disais, et je n'ai pu rester insensible à leur délicatesse, et à leur prix léger. Ils sont en argent ou en plaqué or, et attention il y a peu de tailles. Si, par chance, vous taillez un 54 pour l'annulaire, vous trouverez votre bonheur ! Je songeais à en commander en tant que knuckle ring (bague de phalange) mais je n'ai pas trouvé de taille adéquate.

On peut trouver des bagues, des bracelets, des colliers, et des boucles d'oreilles, tous dans un style très épuré, très très fin. (je me tâte sur des boucles d'oreille et je lorgnais sur la bague avec la chaînette pour laquelle il n'y avait pas ma taille mais chuuuut)
La livraison vers la France se fait sans souci, le paiement de même. Je ne peux que vous inviter à aller découvrir leur site. Les amoureuses de bijoux fins vont craquer comme moi !

pd2pd3

Bref quoi qu'il en soit j'ai craqué pour 2 bagues en argent.

J'ai choisi deux anneaux avec lesquels je peux travailler sans problème.

La première, un anneau pavé de zirconium noir, avec un "pendentif" toujours en zirconium, qui se balance au bout. Je n'ai pas pu résister, j'avais des coeurs dans les yeux.

Photo 25-03-2015 12 59 30Photo 25-03-2015 12 59 53Photo 25-03-2015 13 04 01

 

La seconde, ma chouchou absolue, que je ne quitte plus, est un anneau en forme de couronne d'épines, ultra fine, avec un zirconium noir dans chaque épine.
KEUR KEUR KEUR.

Photo 25-03-2015 12 58 42

Photo 25-03-2015 13 08 36Photo 25-03-2015 13 01 28

Photo 25-03-2015 13 07 37Photo 25-03-2015 13 07 29

Pour tout vous dire, j'ai eu un problème avec la première bague, qui au bout de 3 fois portée, a perdu des zirconiums. J'ai simplement écrit à la marque, en montrant la photo de mon produit, ils se sont excusés et ont proposé de me l'échanger. J'ai donc renvoyé la défectueuse et reçu une autre. Rapidité et efficacité !
Pour la St Valentin ils avaient fait un code -10%, enfin je dis ça...

 

Posté par Salvadordali à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mars 2014

L'endométriose, un mal, des mots.

Salut mes mouffettes,

 

Un post un peu différent aujourd'hui, assez personnel.

Depuis maintenant 6 ans je tiens ce blog, sans vous avoir dévoilé de choses trop personnelles, ça me gêne un peu à vrai dire, mais je crois que ça pourrait être utile à certaines d'entre vous. Je souhaite donc attirer l'attention sur une maladie méconnue qui pourtant touche une femme sur dix : l'endométriose.

Le mois de mars est le mois pour la sensibilisation contre l'endométriose, même l'Express en parle :
http://www.lexpress.fr/actualite/j-ai-35-ans-et-je-suis-touchee-par-l-endometriose_1497127.html

Un bon article,  assez poignant.

 

Prenons les choses dans l'ordre, je vais vous copier pas mal d'informations du site Endofrance.org, le site spécialisé français sur la maladie.

 

L'endométriose, quoi comment pourquoi ? Qu'est-ce qui cloche ?

Souvenons-nous de nos cours de biologie de 4e, je sais c'est loin.
L'endomètre est le tissu qui tapisse l'utérus. Sous l'effet des hormones (oestrogènes), au cours du cycle, l'endomètre s'épaissit en vue d'une potentielle grossesse, et s'il n'y a pas fécondation, il se désagrège et saigne (= les règles).
Tout le monde suit ?
En général, 90% de l'endomètre est évacué lors des règles, les 10% restants refluant vers les trompes.
L'endométriose est une maladie chronique. Du tissu semblable à l'endomètre se développe hors de l'utérus et provoque des lésions, des adhérences et des kystes (endométriomes). Le souci c'est que ces tissus peuvent se retrouver dans tout organe génital (utérus, trompes, sur les ovaires, ligament utéro-sacré...) mais aussi fréquemment sur l'appareil urinaire, ainsi que sur les parois basses de l'appareil digestif (plus rarement plus haut comme poumon etc). En gros toutes les zones "basses de l'organisme" (la gravité toussa, forcément).


coupe_generale

Elle touche donc potentiellement toutes les femmes réglées.
(Et d'ailleurs, lorsqu’on les interroge, la plupart des femmes atteintes sévèrement par cette maladie se plaignent d’avoir souffert depuis la puberté de douleurs gynécologiques).

 

= > DONC toute femme réglée peut souffrir d'endométriose et ce, malgré quelques facteurs qui peuvent parfois favoriser la maladie comme la précocité des règles, la quantité du flux menstruel ou une malformation notamment, et pour la greffe des cellules, des facteurs hormonaux, génétiques ou encore immunologiques. Nous sommes toutes égales.  La maladie peut se déclencher n'importe quand, à 18 ou 50 ans, après avoir eu des enfants ou non.
L'endométriose n'est pas un cancer, on n'en meurt pas, mais sa chronicité fait que, malheureusement, elle va être ma "copine" à vie.
C'est une cause d'hypofertilité, puisqu'elle est susceptible d'abimer le matos. Donc plus tôt elle est diagnostiquée, mieux c'est.

 

 

 

 

Comment la reconnaitre ?

 

symptomes

Là est certainement la tâche la plus compliquée.
Le symptôme le plus courant (retrouvé chez 50 à 91% des femmes selon les études) est la douleurrègles douloureuses (dysménorrhée), douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie), douleurs pelviennes fréquentes, douleurs à la selle, difficulté pour uriner (dysurie), douleurs lombaires, abdominales (ombilicales ...), douleurs pelviennes ou lombaires pouvant irradier jusque dans la jambe (cruralgie), ...

 

Attention ce n'est pas une petite douleur qui passe avec un doliprane hein.
C'est une douleur invalidante qui au mieux, dure pendant les règles, au pire, s'étend sur d'autres périodes du cycle (parce que c'est quand même plus rigolo de se tordre de douleur un peu par surprise au cours du cycle hein).

=> On ne parle donc pas d'une douleur classique de règles, mais le problème réside dans l'interprétation personnelle de la douleur (perception et tolérance diverse et propre à chacune) ainsi que du crédit que le professionnel de santé à qui vous en parlez y apportera (malheureusement).


En ce qui me concerne, je me suis laissée berner par la douleur pendant des années, pensant, comme la majorité d'entre nous que "c'est normal d'avoir mal pendant ses règles". Oui mais non. On supporte donc les douleurs pendant les règles, puis on a mal avant les règles mais "c'est normal c'est le syndrôme pré-menstruel", puis on a mal pendant (et autour de) l'ovulation mais "c'est normal tu comprends, j'ovule".

Non, non, NON.

Avoir mal, oui, si ça reste raisonnable. Et quelques jours. Et pendant les règles.
Avoir mal à ne pas pouvoir tenir en position debout, non.
Avoir mal à ne pas pouvoir tenir sans prendre de médicaments, de façon systématique, non.
Augmenter les doses d'anti-douleurs/anti-inflammatoires et ressentir toujours des douleurs, non.

Un des problèmes, fatalement, c'est qu'on traîte les symptômes :  on prend des médocs pour calmer la douleur, et on ne se pose pas réellement la question de savoir POURQUOI on a mal. Idem, lorsque l'on fait une échographie pour, par exemple, vérifier si les douleurs sont dues à un déplacement du DIU, on se rend compte que non, ce n'est pas ça et...rien. On coupe le lien douleur/DIU déplacé MAIS on ne cherche pas la cause de la douleur.


Malgré les douleurs importantes dont j'étais victime, je ne me suis pas affolée.
Pourquoi ? Parce qu'on finit par se dire que c'est dans la tête.
On parle de ça une première fois autour de soi, à ses proches, à sa gynéco, tout le monde lève les yeux au ciel. On en parle une deuxième fois, même réaction. A la troisième fois, on ne dit plus rien. On se dit que c'est comme ça, que ça passera. Et c'est faux.
Je n'ai personnellement commencé à m'en inquiéter que lorsqu'une amie m'a parlé de son cas, de ses symptômes. L'endométriose est méconnue, elle n'est pas la pensée qui vient à l'esprit systématiquement (et heureusement d'une certaine façon, ne dramatisons pas, toute douleur pelvienne n'est pas une endométriose qui s'ignore). Mais c'est ce qui fait qu'elle n'est diagnostiquée que 4 à 5 ans après les premiers symptômes. (et ne parlons pas des femmes asymptomatiques qui découvrent ça uniquement quand elles cherchent à tomber enceintes et n'y parviennent pas)

 

Je n'ai consulté qu'à l'aggravation des symptômes, soit 4 ans après le début des douleurs.
Ca s'est traduit par des saignements entre les règles (métrorragie) de plus en plus nombreux, "ah tiens j'ai saigné 20 jours ce mois-ci en comptant mes règles ça commence à faire, non ?" (Je vous conseille vivement l'application qui permet de noter les divers symptômes qu'on peut avoir pendant nos cycles, qui m'a permis de réaliser qu'effectivement je saignais et souffrais bien plus que de raison) et des douleurs surprise au cours du cycle, résumées par le scénario "Tu es en train de vivre ta vie tranquillement et d'un coup une douleur comme un coup de poignard dans le ventre te cloue sur ton canapé, tu ne peux plus bouger, tu te tiens le ventre en grimaçant, tu ne peux même pas te lever pour prendre un médoc, donc tu te mords les lèvres et tu finis par pleurer parce que ça fait 1h30 que tu as mal à en crever et que tes nerfs lâchent".

C'est du vécu. Et c'est loin d'être fun.
Ca marche aussi avec le "Tu te réveilles en pleine nuit à cause de la douleur, subitement, une torsion dans ton bas-ventre qui te donne l'impression d'avoir tout le malheur du monde dans le bide, tu réveilles Monsieur à côté en sanglotant (parce que là aussi tu craques) et il te regarde impuissant te tortiller".

Et attention, ça ne fait pas que mal dans son corps... "Pour certaines femmes, la douleur associée à l’endométriose peut entraîner de la fatigue, des sentiments de dépression et d’isolation, des problèmes liés aux relations et à la sexualité et de la difficulté à respecter ses engagements sociaux et au travail."
C'est une maladie, pas une création de l'esprit.

 

Et ça se traite ou on souffre en silence toute sa vie ?

Vous avez compris que l'endométriose, c'était à vie.
Cependant, on peut traiter hormonalement la maladie. Le fait de mettre une patiente sous traitement hormonal (contraceptif ou non selon le besoin) en continu permet de supprimer les règles, et donc par la même occasion les saignements divers. C'est aussi une façon de se prémunir à peu près de la formation de nouveaux endométriomes.
On cherche donc à soulager la patiente.
Il y a donc la possibilité de prendre en continu une pillule contraceptive à la progestérone type Cérazette, ou, et c'est mon choix, le DIU hormonal.
L'idée étant de limiter l'accumulation des tissus endométriaux dans l'organisme, pour le confort déjà (douleurs et saignements) et surtout pour ne pas dégrader le "matériel", parce que ne l'oublions pas, l'endométriose est une des principales causes d'infertilité chez la femme.
Et bouse, moi je veux des enfants !

Parfois le traitement hormonal n'est pas suffisant pour résoudre le problème. Dans le cas où, par exemple, il y a un endométriome trop gros. Comme chez moi par exemple. Une boule de billard qui fait des câlins à mon ovaire gauche. L'amour vache. Il faut donc dans ce cas-là passer par une opération pour retirer le gros kyste, et brûler les petits autour (parce qu'il se sentait un peu seul et qu'il a 2-3 copains du coup).
Généralement, le chirurgien procède par coelioscopie. Hop hop, 3 petites incisions + 1 à côté du nombril et on n'en parle plus. Mais selon le placement des endométriomes la coelioscopie n'est pas toujours possible.

On peut aussi mettre l'utérus en mode "Belle au bois dormant" en mettant la patiente dans un état de ménopause artificielle (en prescrivant des analogues de la GnRH par injections mensuelles ou trimestrielles qui bloquent le fonctionnement de l’hypophyse pour mettre les ovaires au repos).
Evidemment l'hystérectomie est une possibilité (solution un peu extrême...) mais il faut savoir qu'elle ne résout même pas forcément le problème puisqu'il peut se créer quand même des cellules endométriales ailleurs et qu'elles peuvent subsister.
L'idée donc est toujours de retarder le retour de la maladie.

Notez que c'est un peu le serpent qui se mord la queue.
On doit subir les contraintes des traitements hormonaux pour ne pas subir ceux de la maladie (donc tous les effets indésirables d'une prise d'hormones en continu - ce que j'avais décidé de stopper en 2008 avec le choix d'un DIU cuivre).

 

 Quelques citations issues de sites linkés plus bas :

"Les symptômes incluent bien plus que les crampes menstruelles et les douleurs lombaires. Il y a toute une panoplie de manifestations: fatigue, anémie, douleur à la miction, à la défécation ou lors des relations sexuelles, fausse couches, infertilité, kystes ovariens, règles très abondantes, nausée, vomissements, diarrhée, constipation, dépression, maux de tête, ballonnement, etc. De plus, on note que ces femmes sont plus susceptibles à souffrir d'allergies, d'asthme, de fatigue chronique, de fibromyalgie, de migraine, de cystite interstitielle et de certaines maladies auto-immunes.

Les dernières recherches démontrent un lien entre l'endométriose et certains facteurs environnementaux. D'ailleurs, des milliers de femmes ont amélioré leur état de santé et leur fertilité en effectuant des changements à leur mode de vie. Par exemple, bien des victimes de l'endométriose se sont senties revivre en limitant l'exposition aux xénoestrogènes (oestrogènes étrangers au corps humain) et en rééquilibrant leur système hormonal. D'autres encore ont vu des résultats encourageants en adoptant une saine alimentation qui respecte leurs besoins individuels (candidose, allergies, intolérance au gluten). Plusieurs thérapies complémentaires peuvent aussi aider à diminuer la douleur et à reprendre le contrôle de sa vie."

 Des études tendent à prouver un lien entre endométriose et cancer : il semblerait que les endométriosiques aient plus de "chances" de développer un cancer des ovaires et un cancer de la peau que les autres. La chance dis donc, il ne nous manquait plus que ça...

 

 

Une alternative au traitement hormonal ?

Oui et non.
Sans le traitement hormonal (+ l'intervention chirurgicale au besoin) on ne peut pas soigner l'endométriose, ne nous voilons pas la face.
L'idée étant donc de réfléchir à son mode de vie et de l'adapter potentiellement afin de gérer la maladie.

51Hh0FOSkIL

L'un des exemples les plus intéressants que j'ai pu noter, est l'introduction progressive (et idéalement totale à terme) de l'alimentation anti-inflammatoire.
Le principe de ce régime alimentaire consiste à limiter l'ingestion de produits favorisant l'inflammation. On trouve pas mal d'information là-dessus en googlant, avec les indications du Dr Weil par exemple.
J'ai acheté un petit livre de recettes sur ce principe récemment, avec des petits conseils, les aliments à éviter, ceux à favoriser etc...
Pour moins de 5€ via Amazon.fr je ne me suis pas ruinée !

Assez proche du régime crétois, il a des airs de régime semi-végétarien, insistant sur les légumes, les produits frais, les céréales complètes.

 

 

 

 

 

 

 

 

anti-inflammatory-food-pyramid

 


leçon3_31

 

 

 

 

 

plusetmoins

 

lipides

Evidemment en tant que carnivore qui aime la viande rouge c'est difficile. Mais on peut tendre progressivement vers cette alimentation et ne pas supprimer totalement et abruptement la catégorie des " - ". N'oublions pas que tout régime restrictif (trop restrictif) induit des privations qui sont sources de craquages futurs. Ceci dit, quand on voit les bénéfices de cette alimentation on a plus de facilité pour l'adopter.
Me voilà rassurée, je peux continuer à manger du chocolat (noir à 70%) et à boire du vin rouge ! \o/

Certains parlent d'acupuncture aussi pour soulager (http://www.cliniquealthea.com/acupuncture-et-endometriose/).
On peut aussi penser à l'aromathérapie (huile essentielle de menthe poivrée, huile essentielle d'estragon à diluer dans une huile végétale pour masser la zone inflammée) etc.

 Un article intéressant :

"Si vous souffrez d’endométriose, les aliments que vous consommez sont très important pour votre bien-être. Spécialement si vous consommez beaucoup de produits laitiers, d’aliments riches en glucides, d’aliments transformés et si vous buvez une grande quantité d’alcool.

  • Afin de réduire l’endométriose, vous pouvez adopter une alimentation composée de 50% de fruits et légumes crus. Consommez modérément des céréales, du pain et des pâtes à base de grains entiers, ainsi que des noix et des graines crues.

N.B. Évitez le plus possible les céréales qui contiennent du gluten comme le blé, l’épeautre, le kamut, le seigle et l’orge.

  • Éliminez les aliments qui sont riches en glucides raffinés, ainsi que l’alcool, la caféine, les produits laitiers, les aliments frits, transformés ou qui contiennent des additifs alimentaires, du sel raffiné ou des gras solides. Évitez aussi la malbouffe, les coquillages, la viande rouge et la volaille (sauf si cette dernière est biologique et sans la peau).
  • Si vous avez des règles abondantes, vous pouvez saupoudrer vots plats avec des algues (que vous trouverez aisément dans les marchés d’alimentation naturelle) pour restaurer vos réserves en fer. Vous pouvez également cuisiner dans des casseroles en fer et manger des betteraves, des haricots blancs, ou de la mélasse (1 cuillère à soupe de mélasse chaque jour vous fournit le fer et l’énergie nécessaires).
  • Consommez des aliments riches en vitamine K tels que le jus, l’herbe de blé, les pousses de luzerme, les épinards crus, le chou, le chou-fleur, les tomates, les pommes de terre, les carottes et les pois cuits à la vapeur.
  • Consommez des aliments riches en vitamine E et en vitamines du complexe B qui vont vous fournir de l’énergie, équilibrer vos hormones, soulager le stress et améliorer la production de globules rouges. Consommez au moins plusieurs de ces aliments chaque jour : graines de tournesol, céréales et pains faits de grains entiers, asperges, riz brun, raisins, fèves de lima, saumon, prunes, lentilles, arachides, thon, haricots blancs, bananes, noix de grenoble, patates douces, sardines, hareng, truite et maquereau

Il est également important de prendre au moins un supplément de complexe B (B-50) et de vitamine E (400 UI) chaque jour. (Voir le lien ci-dessous pour les sources de vitamines).

  • Utilisez de l’ail dans vos recettes. Cette plante a des propriétés antibiotiques et antitumorales qui peuvent aider en cas d’endométriose.

Si vous consommez du soja, il est important d’utiliser des produits faits à base de soja biologique seulement car la plupart du soja utilisé dans l’industrie est génétiquement modifié, et même s’il y a une controverse au sujet du soja et de ses effets estrogéniques, le Dr Weil a écrit un excellent article qui vous fourniront des preuves qui supportent l’utilisation du soja pour la santé. Vous pouvez trouver cet article à l’adresse suivante : www.drweil.com/drw/u/id/QAA76903 "

Pour ma part, si je supportais le soja il y a quelques mois et qu'il me permettait de remplacer des viandes, aujourd'hui il m'est impossible d'en consommer sans avoir une inflammation phénoménale et des gonflements de type ventre de femme enceinte de - mois.

*****

Il y a une chose dont on ne parle pas assez je trouve, c'est l'état psychologique des endométriosiques.
La souffrance physique endurée, que ce soit la forme insidieuse qui ponctue le quotidien ou la forme violente qui se déchaine pendant les règles, met les malades dans un état de fatigue réel, et de douleur psychologique qui parait quasi taboue.

 

Combien de fois me suis-je retrouvée avec les larmes aux yeux, au travail, dans le métro, dans mon lit, de douleur, de rage, de lassitude ? Il est littéralement épuisant de devoir supporter des douleurs comme celles-là. Et d'autant plus quand autour de vous ce n'est pas pris au sérieux.
Mon pharmacien de quartier sort directement la boite d'anti-inflammatoires quand j'ai à peine franchi le pas de la porte, tellement j'en consomme. J'en suis au stade où,
ventreen crise, l'association des anti-inflammatoires + du paracétamol aux doses maximum ne parvient plus à me soulager. Je suis dernièrement passée aux anti-douleurs avec dérivés d'opium, et me rend compte avec tristesse que ça ne me soulage pas davantage. Alors oui j'ai hâte, hâte qu'on m'offre un peu de répit. J'ai eu l'impression d'avoir plus ou moins été négligée par les professionnels de santé que j'ai rencontré ces dernières années, ils n'ont pas cherché à savoir, à comprendre, à identifier mes douleurs, leur intensité, la gêne qu'elles occasionnaient dans mon quotidien et ma vie. Ils m'ont forcée à apprendre à vivre avec ces douleurs, et d'une certaine façon cette "négligeance" pourrait bien m'être nocive à l'avenir, dans mon désir de maternité notamment.
Alors peut être que cet article vous gonfle, que vous préférez que je vous parle de mes poudres plutôt que de mon utérus, mais je trouve ça trop important pour passer à côté. Parce que si aujourd'hui j'ai soufflé à l'oreille de mes médecins le mot endométriose pour guider les examens à prescrire, c'est parce que je l'ai lu, parce qu'on m'en a parlé. Si ce post est utile un jour à l'une d'entre vous, alors je m'en fiche que les autres l'aient zappé, on se retrouvera plus tard pour parler chichis.

 

Quelques questions qu'on peut se poser et des pistes de réflexion (texte pris sur http://www.santedesfemmes.com/endometriose/traitements-holistiques-pour-soulager-lendometriose) :

Des exercices pour soulager l’endométriose
Les études ont démontré que les femmes qui pratiquent une activité physique à haute intensité sur une base régulière peuvent réduire leur risque d’endométriose de 76%! L’exercice non-régulier et de basse intensité n’aura pas les mêmes effets. Trouvez-vous un entraîneur ou un programme d’exercice qui vous motivera à faire de l’activité physique régulièrement. Commencez doucement et continuez pour augmenter peu à peu l’intensité. La marche, le vélo, l’aérobie, la musculation en sont quelques exemples selon vos préférences et la morphologie de votre corps.

Compresses d’huile de ricin
La Dre Christianne Northrup, M.D. suggère d’apposer des compresses d’huile de ricin sur le bas du ventre au moins 3 fois par semaine pendant une heure pour apaiser l’inconfort de l’endométriose.

Vos pensées et vos émotions influencent votre état de bien-être et aussi l’endométriose
Les scientifiques ont démontré qu’il y a une connection directe entre vos pensées, vos émotions et votre système immunitaire. La cause de l’endométriose est inconnue, mais elle semble être entre autres une maladie auto-immune dans laquelle le corps fabrique des anticorps contre ses propres tissus. En ce sens, l’endométriose ne peut être guérie par la médecine conventionnelle. Le système immunitaire est très sensible et son efficacité est basée sur sa capacité à distinguer le soi du non-soi. Vous pouvez renverser la situation en aidant votre système immunitaire à transporter les messages de votre esprit pour vous aider à guérir.

Comment identifier les pensées et les émotions qui diminuent votre état de bien-être
Trouvez un endroit tranquille où vous ne serez pas dérangée, et adoptez une position confortable. Posez-vous des questions et inscrivez les réponses qui vous viennent à l’esprit. Vous pouvez commencer un journal et écrire au sujet des problèmes que vous avez et ce, jusqu’à ce que ce soit plus clair pour vous et que vous ayez un plan en tête.

  • Quels sont les besoins que j’ai et qui ne sont pas comblés?
  • Quelles sont les actions que je dois faire pour combler ces besoins?
  • Qu’est-ce que j’aimerais voir arriver dans ma vie et qui me nourrirait davantage?
  • Est-ce que je prends suffisamment de repos?
  • Comment pourrais-je faire pour prendre plus de repos si j’en ai besoin?
  • Comment pourrais-je libérer ces émotions et commencer à les remplacer par le calme, la joie et la confiance?
  • Est-ce que j’ai besoin de me sentir davantage comblée?
  • Comment puis-je combler moi-même mes besoins lorsque les autres ne sont pas à la hauteur de mes attentes?

Mettez des pensées positives dans votre tête
Dans la vie d’aujourd’hui, les pensées négatives abondent. Mettez quelques pensées positives dans votre esprit pour vous aider à vous guérir. Voici quelques affirmations à écrire, à lire, à penser et à nommer à voix haute chaque jour. Choisissez celles qui vous parlent et écrivez-les sur des cartes de 5 x 8 cm que vous placerez dans des endroits en vue où vous pourrez les lire et être influencées positivement par elles.

  • Je suis capable de me guérir.
  • Je suis forte.
  • Je suis désirable.
  • Je m’aime.
  • Je suis comblée.

 

*****

affich10Il y a une marche contre l'endométriose le 13 mars 2014, qui commence à 14h à la gare Montparnasse et qui se termine à 17h devant l'Ecole Militaire à Paris.

Le rendez-vous se fera à Paris, Gare Montparnasse, sortie 1 - Porte Océane (hall Maine), sur la place Raoul Dautry (directement devant la gare), entre 13h et 13h30. Le départ a lieu à 14h. Des animations seront organisées Place Joffre, devant le Champ de Mars.

 

 

 

 

 


 

 [EDIT, un an plus tard]
Nous sommes le 19 mars 2015, il y a un an exactement, j'étais opérée sous coelioscopie pour retirer les endométriomes. La cicatrisation a été longue et pas toujours facile, mais le bilan est positif.
Bien entendu il reste des douleurs, l'opération n'est pas un coup de baguette magique, et il est très important de garder ce détail en tête.
Mais la qualité de vie est bien meilleure. Moins de douleurs, moins de crises, et grâce au traitement hormonal quasi pas de saignements (plus de règles). Je suis très régulièrement suivie par une spécialiste de l'endométriose à Paris, qui sait parfaitement de quoi elle parle, s'occupe des détails purement physiques comme des psychologiques, accompagne et encourage à consulter pour des méthodes alternatives de gestion de la douleur (acupuncture, hypnothérapie, yoga etc).
Bien sûr il y a toujours des journées un peu longues, des périodes de fatigue ou juste comme ça on ne sait pas pourquoi où on va avoir mal, mais c'est tellement moins souvent qu'avant... Je ne suis pas guérie, on ne l'est jamais, mais je suis potentiellement en phase "stable". J'ai de nouveau au moins un endométriome, petit, toujours sur ce fichu ovaire gauche, mais on le surveille.

A toutes celles qui ont peur ou qui ont des questions sur l'opération ou autre chose, et ne savent pas vraiment à qui les poser, écrivez-moi et je vous répondrai avec toute la sincérité possible.
Bon courage à toutes.

[ EDIT août 2015 ]
Les douleurs sont toujours là, certaines semaines sont difficiles à finir, la station debout 8h/jour n'arrange peut être rien, mais je n'ai pas le choix. Quand la tête arrive à peu près à tenir, c'est le corps qui lâche et les nerfs prennent le dessus. Et bam on explose en sanglots en plein magasin.
Je ne peux plus porter de charge lourde sans avoir mal pendant des heures après, je ne peux pas marcher des heures à déambuler dans une ville en touriste comme je le faisais avant sans me retrouver avec un ventre de femme enceinte de 6 mois, inflammé à mourir, avec les douleurs liées... C'est clairement pénible.
J'ai déjà fait 2 séances d'acupuncture et je suis sous traitement homéopathique depuis juin ce qui me permet de réduire le nombre d'anti douleurs que je prends (je ne supporte plus Antadys, Indocid et le Nurofen commence à moins faire effet), je tente l'hypnose en septembre, puisque cette maladie est très liée au psychologique, peut être que ça peut améliorer les choses. Il faut s'accrocher, mais je dois admettre que je ne rêve que de me faire retirer tout le matos (utérus, ovaires, trompes et tout le tralala) une fois que j'aurais réussi à faire des enfants, si j'y arrive un jour...

 


 10849963_783040618441229_6981999096589294554_n

 

Au niveau des sources d'information, j'ai beaucoup trainé sur :

- http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/traiter-l-endometriose-le-binome

- http://www.carevox.fr/L-Endometriose-une-maladie-meconnue

- http://www.endofrance.org/

- http://sogc.org/fr/publications/endometriose/

-http://www.santedesfemmes.com/endometriose/lendometriose-plus-quun-mal-de-ventre-ajoute-le-9-septembre

 

Et des forums où on peut en discuter entre nous

http://ensemblecontrelendo.forumgratuit.org/forum

Et je conseille le très détaillé site de Lili H. :

http://www.lillih-endometriose.fr/

11 février 2014

Résultat du concours Mathilde M. !

Bonjour mes belles mouffettes !


Le concours pour gagner l'eau de parfum Mathilde M. s'est terminé hier soir comme vous le savez, j'espère que ça vous a plu et j'espère aussi que la gagnante sera ravie. ;)

Sitôt clôturé, sitôt tirée au sort !

J'ai demandé à une âme pure, douce, aimante et bienfaisante (oula je m'emballe là un peu, non ?), bref à M. Salvadordali de me donner un nombre parmi les 42 participantes au concours (je précise qu'il n'est au courant de rien et qu'il ne sait même pas pourquoi il m'a donné un nombre).

 

Voilà le résultat :

Photo 11-02-2014 16 25 36

 

Dans ma liste, le numéro 3 c'est... Manon ! (mail manoenaa@******)Je te laisse me contacter directement sur le blog à blogsalvadordali[a]gmail.com pour me donner ton adresse postale afin que je t'envoie le lot !

 

Félicitations Manon !

 

et pas d'inquiétude pour les autres, d'autres lots sont à venir... ;p

 

 

Posté par Salvadordali à 16:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 mai 2013

Ze riturn of ze blogueuze.

Hellooooo mes petites mouffettes chéries ! \o/

 

Que le temps m'a paru long sans vous !
J'étais au désespoir de ne pouvoir partager avec vous les différents événements et autres petits achats de ces deux derniers mois, mes deux premiers mois parisiens.

Photo 20-05-13 15 03 17

Paris c'est le Mal.
D'abord parce qu'on a tout à portée de main, des lieux de perdition tels que AromaZone ou la boutique Etat Pur, pour ne citer qu'eux pour l'instant puisqu'ils ont joué un rôle important dans mon arrivée ici, mais surtout une blogosphère active et dynamique avec laquelle on peut échanger et découvrir : du bonheur pour une curieuse comme moi.

Vous l'avez compris, j'ai enfin retrouvé (à peu près) mes marques.

Je n'ai pas encore testé la luminosité avec mon apn dans les différentes pièces de l'appart pour trouver THE place to take les photos, mais ça va se faire dans les jours à venir !

Dans les choses indispensables dont je dois vous parler/que je dois faire (pense-bête à moi-même en quelque sorte) :
- mon henné (nom d'une banane mes cheveux sont en friche ! entre l'eau dégueu calcaire de Paris et mes racines chatain aux reflets blonds c'est juste pas possible ma chériiiiiie !) je compte donc faire mon henné très rapidement (sous 3 jours en fait :D) mais je vais changer un peu la couleur suspennnnnns.
- ma nouvelle routine soin visage, spécialement adaptée aux conditions particulières de Paris (vent, pollution, eau calcaire, stress...)
- mes premières soirées parisiennes, avec Efiseptyl, la Poulette Party (respect à la Poulette pour l'excellent boulot d'orga)
- ma vie ici ? Est-ce que ça vous intéresse que je vous parle de mes quelques déboires parisiens ? J'ai failli virer blogueuse déco parce que j'ai plus ravalé des murs que des visages depuis quelques jours ! Vous avez un petit aperçu d'un shooting réalisé dans des conditions climatiques extrêmes sous la pluie à Paris il y a quelques jours par The_Fox Photographie.

Photo 20-05-13 15 07 15

Et puis Paris... Paris et son charme particulier, Paris et ses emmerdes (sinon ça ne serait pas Paris), Paris et mes hoquets sentimentaux (mais ça je ne peux pas le développer ici)...

 

Je suis heureuse de vous retrouver, vraiment.

I missed you mes mouffettes <3

 

Posté par Salvadordali à 08:21 - - Commentaires [25] - Permalien [#]


29 mars 2013

En mode escargot...

Mes beautés,


Je viens vous prévenir d'un petit ralentissement prévu sur le blog, bien malgré moi, car ça y est, j'ai trouvé un travail à Paris !

img

Du coup je ne sais pas si je vais pouvoir emmener mon matériel avec moi à Paris (pour cette période de transition c'est-à-dire tant qu'on n'a pas trouvé NOTRE appart), j'en doute, du coup je vais plutôt me concentrer sur ma page fb, sur laquelle je correspondrai avec vous régulièrement comme je l'ai toujours fait ! Et comme nous approchons des 1500 fans, je pense que mon retour sera fêté à coup de concours puisque j'ai mis de côté des tas de jolis produits pour vous.

Merci pour vos pensées et vos croisages de doigts (mais continuez de croiser pour l'appart ahaha) et rendez-vous à Paris ou sur ma page facebook pour continuer de me suivre.

Et le blog repartira quand je pourrais, ne vous inquiétez pas ;)

<3

 

Posté par Salvadordali à 15:07 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

19 juillet 2012

La pause s'impose. Provence 2012

Mes petites loutres délicates,

Je n'ai pas disparu ou alors seulement 4 jours en Provence pour recharger les batteries et faire le plein de vitamine D.
Petit récap' pour vous faire patienter :)

 

Comme toutes les années ou presque depuis fort fort  longtemps, la Provence, ou la Drôme Provençale devrais-je dire, est le lieu de retrouvailles familiales bercées par le chant des cigales.

Je plante le décor cette année :
Photo_14_07_12_17_10_28

Jolie maison perdue dans les vignes à l'abri des regards indiscrets
Photo_15_07_12_15_56_58Photo_14_07_12_17_56_07Photo_14_07_12_21_45_55

Les maitres des lieux, un chat et une petite minette ont bien évidemment fait copain-copain avec moi...
Photo_14_07_12_17_11_01Photo_14_07_12_17_55_18

J'ai hésité à les emmener avec moi à Lyon, mais si je m'écoutais mon appart serait l'arche de Noé... Parce qu'en plus des chats j'ai nourri les poissons...
Photo_15_07_12_16_07_34

...et sauvé les coccinelles.
Photo_16_07_12_17_11_14

J'ai aussi rencontré l'insecte-stérilet. (non la boite à conneries ne s'arrête jamais)
Photo_15_07_12_20_58_37

 

J'ai profité de mon activité favorite : la lecture au soleil. (et le gratouillage de chat)
Photo_15_07_12_14_05_57Photo_16_07_12_17_09_09Photo_15_07_12_14_08_11Photo_15_07_12_17_17_50Photo_14_07_12_19_10_57Photo_15_07_12_16_02_24

 

Passage obligé par le traditionnel marché de Vaison <3
Photo_17_07_12_09_45_41Photo_17_07_12_10_12_27Photo_17_07_12_10_13_45

 

La Provence pour nous c'est tout ça, c'est des odeurs qu'on a dans le nez depuis qu'on est gamines, des rires, des BBQ et des ploufs dans la piscine, c'est une nouvelle génération qui y débarque avec mon neveu, et une ancienne qui s'y installera définitivement à partir de l'an prochain... C'est une petite bulle en famille qui fait du bien. <3

547762_10151305848757516_496365782_n

 

 

Posté par Salvadordali à 14:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 février 2012

Un tag. Des infos.

Salut les filles,

Allez hop, j'ai été tagguée par Julie et Serena, je me plie au jeu des réponses, mais comme le tag a beaucoup tourné dans la blogo, je ne l'imposerai à personne. :)

Photo_28_08_11_22_42_09

 

11 choses à propos de moi :

  1. je souffre d'avoir des amies aussi éloignées géographiquement
  2. je veux travailler chez lush
  3. je déteste faire ma valisebce43b7e321711e1abb01231381b65e3_7
  4. je suis allergique aux pommes crues et à la base de teint HD (ainsi que la poudre HD) de MakeUpForEver
  5. je voudrais être avec LUI
  6. ça me manque beaucoup de ne pas voyager
  7. j'ai une entorse à la cheville droite qui me pourrit la vie depuis le 1er janvier
  8. j'adore la bougie parfum "glace' d'IKEA
  9. je n'ai jamais suivi de séries télé à part Alerte à Malibu et Urgences (et oui !)
  10. une personne de ma famille me manque et je pense souvent à elle
  11. je me maquille (un peu) pour aller chercher mon courrier dans ma boite aux lettres...

 

 

Mes réponses aux questions :

* Quel est le produit make up dont tu ne peux te passer pour te maquiller? (mascara, fdt, ral, eye liner...)
le mascara. avec mes cils blonds et courts, j'ai l'impression de n'avoir aucune expression...


* De quoi rêves tu secretement?
je rêve d'entendre "j'ai pris mon billet"...

5856748532_7f3422f8a4_z_1_

 
* Ton dessert préféré?
la tarte au citron meringuée ? (dédicace à Débo <3)


* La marque de cosmétique que tu affectionnes particulièrement et pourquoi?
je n'ai pas de marque préférée. Je préfère piocher le bon dans chaque marque, aussi bien au niveau des soins que du maquillage (MAC c'est bien mais cher et politique marketing déplorable par exemple)


* Quelle image as tu de toi?
arf. question difficile. une image pas forcément folichonne, en tout cas si je me base sur le physique... sinon je suis une battante-patiente. un sacré alien.


* Quelle est l'accessoire que tu as chez toi et dont tu es la plus fière?
difficile d'être fière d'un accessoire o_O hum je crois que je suis fière de mon futur elliiptique !


* Quel est la plus vilaine chose que l'on ai dites sur toi?
que je me mettais trop en avant, que j'avais trop de personnalité et d'autres insultes qui ne sortiront pas de la bouche d'une princesse comme moi ;)


* Quel est la personne sur qui tu peux compter?
je dirais Débo spontanément en terme d'amitié, sinon mon chéri, pour tout, tout le temps

4947295e2d2311e180c9123138016265_7 * Qu'est ce qui te rend heureuse en ce moment?
 hum, des petites choses, des gros espoirs, mes futurs neveux, les projets de mes parents, 
 des bonnes nouvelles suite à des analyses médicales, voir des gens que j'aime, bref les
 petites choses du quotidien


 * Quelle est ta résolution 2012?
 concrétiser les projets pour lesquels je me bats


 * Ta meilleure découverte en make up?
 en 2011 je dirai Kiko et les pinceaux Coastal Scents

 *Si tu pouvais être une personne célèbre, qui serais tu? (Morte ou vivante, fictive ou réelle)
 je cale. je ne sais pas...

*Que t'a apporté ton blog? (Très bonne question)
du plaisir, des découvertes, et des rencontres, avec de bien belles personnes...

*Si demain tu te réveilles dans le corps de Shakira, que fais tu?
je vais me voir dans le miroir, tourner sur moi-même et dire "PUTAIN !"


*Quelle est ton site shopping favori?
duuuuuuuuuuur entre amazon, dawanda, asos...


*Quelle est ta plus grande honte?
pfiouuu j'ai pas honte de grand chose, je sais rire de moi... bah dans le top on peut mettre une chute fabuleuse qui m'a fait craquer ma robe il y a des années de ça en passant par dessus une table HEM...


*Quelle est ta ville préférée?
Piège ! J'aime Lyon, je m'y sens bien, mais j'aime d'autres villes, en France ou ailleurs, je les porte dans mon coeur...


c92a21c80dc04ea5b09660398d554535_7*Quel conseil donnerais tu à une bébé blogueuse?
rechercher le plaisir, le partage, l'échange, et pas le profit


*Si tu pouvais voyager dans le temps, à quelle époque irais tu?
les années 70 pour la musique, le travail...




*Si tu étais une année?
2011 pour la refaire, différemment...


*En bonne gourmande que je suis, je me dois de te demander quel est ton plat préféré?
je suis très sucré/dessert mais j'aime trop pr choisir entre sushis-mexicain-indien-italien...


*On se fait une bouffe?
yeahhhhhhhhhh \o/

Posté par Salvadordali à 08:51 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

30 janvier 2012

1920's style

Bonjour à toutes/tous,

 

Un post du jour un peu différent, conséquence d'une idée qui me trottait en tête depuis quelques jours et que j'avais très envie de tenter : la coiffure rétro des années 20-30.

Je vous l'avoue, c'est un poil galère quand on est toute seule. Mais comme mes cheveux se plient à (quasi) toutes mes exigences, ça s'est super bien passé ! Surtout pour un premier essai.

J'ai quand même pris pour base un tutoriel vidéo : vidéo coiffure 1920'S ilovegerardo

J'ai profité aussi de mes cheveux lissés (brushing de ma coiffeuse comme j'ai refait mon roux) parce que la base des cheveux doit être lisse, mais quand on les a "baguette" c'est dur d'en faire des petits escargots plats !

Maquillage super simple par dessus, c'était juste histoire d'habiller mon visage pour faire des photos : j'ai donc mis une ombre taupe sur les paupières mobiles, très floutée, un beige clair mat sous les sourcils, que je n'ai dessiné que sur un arc de cercle supérieur (ils ne sont pas remplis comme d'habitude) en tentant de faire oublier leur forme, mais sans y passer des heures.
J'ai souligné à peine le ras de cil avec une ombre marron, un peu de mascara et une bouche rouge.

J'ai fait ça rapidement, je veux dire sans m'appliquer particulièrement, on voit bcp les barrettes, je n'ai pas fait d'essai de cache sourcil etc, mais c'était pour me donner un aperçu. :)

Voilà, j'espère que ça vous plaira, moi ça me donne des idées... ;)

 

DSC04529_copie1

DSC04496_copieDSC04504_copieDSC04532_copieDSC04533_copieDSC04540_copie

DSC04513_copieDSC04517_copieDSC04519_copieDSC04520_copieDSC04521_copieDSC04516_copie

 

 

Posté par Salvadordali à 08:55 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 janvier 2012

Interlude vernistique

Oui, je sais, la régularité de mes posts laisse à désirer.
Il faut bien l'admettre.

Seulement le problème c'est qu'avec ma cheville en carton je ne sors pas et du coup je ne me maquille pas. Beh non.

Alors pour vous faire patienter je vous propose de vous poster des manucures réalisées ces derniers jours (parce que si je ne me maquille pas par contre j'ai du temps pr faire joujou avec mes ongles et ça tombe bien ils sont potables).

LE chocolat au lait de chez Essence, trop choupinou, 49 The Only Chance !
Comme si on avait plongé les doigts dans du Milka...


330176_338409616178707_114753558544315_1258411_216975924_o

 

Comme j'avais des envies de cupcakes, j'ai testé le Dirty Berry de Catrice.
Presque holographique, super simple à appliquer, une couleur vraiment belle (et pourtant c'est pas mon dada habituellement).
Je vous le conseille !
J'ai eu la chance de saisir quelques uns de ses reflets dans le soleil mais il faut s'approcher pour voir ses micropaillettes <3


Photo_16_01_12_15_10_02

Photo_16_01_12_15_10_47Photo_16_01_12_15_10_28

et un peu avec le flash on ne s'en lasse pas


Photo_16_01_12_15_11_29

 

Et comme je suis une gourmande j'ai fait des coulures de doré comme un dessus de cupcake...

Photo_16_01_12_16_25_53

 

Pour finir, un autre que j'aime beaucoup, issu d'un coffret bourjois glâné sur vente-privée, un prune foncé (à 2 couches il est quasi noir) avec des pouillettes rose/violettes <3 c'est le numéro 9. Avec leur gros pinceau plat et leur texture couvrante (l'un des rouges que j'ai dans cette gamme est opaque parfait à une couche) ce sont des vernis que j'adore et que je recommande chaudement.
Dur de montrer sa couleur, avec le flash on voit mieux !

Photo_21_01_12_16_15_38
Photo_21_01_12_16_12_42

Floue mais on voit les paillettes !

Photo_21_01_12_16_12_14

 

voilààààà à bientôt pour d'autres folies !

 

 

Posté par Salvadordali à 09:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,